Partagez | 
 

 [Solo] Instants Volés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Colin Caldwel

avatar

Masculin Nombre de messages : 47
Localisation : A la maison a Shreveport, ou a la boutique l'Orphée
Emploi/loisirs : Gerant de l'Orphée
Humeur : Correct

MessageSujet: [Solo] Instants Volés   Dim 14 Mar - 19:08

Par cette belle nuit étoilée, nous étions sous la véranda de la maison. L’air était agréable, le ciel clair et si l’on connaît un peu la carte stellaire, il était aisé de trouvé et reconnaitre les belles constellations. Erin était assise en face de moi, dans un fauteuil d’un style ancien, dans une robe blanche toute simple mais qui la mettait en grande beauté. Un livre était posé sur ses genoux, et son visage penché vers le bas reflétait une attention particulière pour sa lecture.

Je relevais la tête, abaissant mon propre livre, et déposai les yeux sur la couverture du sien. Je fixai distraitement les lettres, sais réussir a déchiffré le titre, et mon regard dévia légèrement vers les ongles parfaitement manucuré de ma tendre femme. A moitié perdu dans mes pensées, je remontai vers ses doigts aux délicieuses caresses, puis ses bras agiles, son buste digne des plus belles statues de divinité, aux formes envoutantes. Enfin, mes yeux se portèrent sur son cou, véritable appel aux baisers, tel un enchantement de sirène. Son visage, comme dessiné par quelque artiste cosmique, lui donne un air de Reine, de Déesse.

Des images anciennes, perdues dans ma mémoire me reviennent en cet instant. Je me souviens de la première fois que j’eus la chance de voir ce parfait minois. Je me suis senti terrifié, tétanisé. Une telle beauté ne pouvait être que l’incarnation d’un archange. J’aurai donné la terre entière pour obtenir un regard de sa part, quitte à périr dans l’instant qui suivrait. J’étais certains que plonger mes yeux dans les siens consumerai mon âme. Et c’est ce qui arriva. Je me consume encore d’amour pour elle, voué a être éternellement son plus grand adorateur.

Revenant a la réalité, un petit sourire se dessine sur mon visage, a la fois mélancolique et amusé, que personne a part moi ne saurai comprendre. Un léger mouvement de sa part fit bouger ses cheveux, attirant involontairement mon regard. Je repartis dans ma rêverie. Ces longs et blonds cheveux étaient, à mes yeux, plus beaux que toutes les traines des comètes qui ont eu, ou qui auront un jour, à traverser le ciel étoilé. Je me sentais privilégié.

Doucement, comme il m’arrive parfois dans ces instants de paix, de silence contemplatif, je nous glissai dans une bulle, hors du temps, hors du monde, hors de l’univers. Un endroit ou plus rien n’existe, plus rien ne compte, si ce n’est cette œuvre de la Création, et mon extase muette. Je me sentais comme un visiteur de musée qui tombe soudain, au détour d’un tournant, sur une toile de grand maître, ou sur une sculpture d’une perfection inégalable. Et j’ai alors l’impression que tout les Dieux, de toutes les religions ont unis leurs pouvoirs pour créer et offrir ce don a l’humanité, pour m’offrir le privilège d’être son élu.

Puis cet instant s’éteins lentement, le décor réapparait autour de son visage, tel l’univers en expansion autour de son point d’origine. Les étoiles brillent alors un peu plus fort, les parfums sont un peu plus puissants, comme une renaissance du monde. Je tends la main vers Erin, la pose délicatement sur sa douce peau. Dans le même mouvement, je me lève, me penche vers elle, et tout en pressant amoureusement sa main dans la mienne, je l’embrasse tendrement au creux du cou. Approchant mes lèvres de son oreille, je murmure :


-Je t’aime…

Je reprends ma place doucement et détache enfin mon regard de celle qui est le centre de mon Univers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Solo] Instants Volés
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les instants volés
» Détectives des profondeurs, les derniers instants du Titanic
» ON A VOLÉ LE VESPA 50 DE MA FEMME...
» Avis sur Melita solo ?
» Léon Weil, une vie volée à la mort

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Archives RPG-
Sauter vers: