Partagez | 
 

 Quand deux félines se rencontres (Chelsea)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gaby Fitzroy

avatar

Féminin Nombre de messages : 28
Localisation : Un peu partout à la fois
Humeur : Perdu dans mon monde.

MessageSujet: Quand deux félines se rencontres (Chelsea)   Mer 3 Mar - 6:02

Shreveport... Ville pas très intéressante. Ici le monde est froid avec moi depuis que je suis arriver... Et ce n'est pas pour faire un lien avec les vampires que j'ai rencontré et avec les cadavres que je vois jour après jour sur la table d'autopsie devant laquelle je me tiens scalpel et magnétophone à la main. Ici le monde n'est pas comme celui que j'ai croisé durant tout mes études. Labas suffisait qu'un sujet de conversation stupide alimenté une conversation durant des heures, ou encore d'entré dans un bar pour pouvoir se trouver un table ou quelque personne y sont ( inconnu compris) Pour s'en faire des amis, ou un passe temps. Ici partout ou je mets les pieds, tout est froid, tout est vide. Je pourrai me croire à Manhattan... Donc vous voyez ce que je peux pensé de cette ville.....

Heureusement pour moi ! Ce soir n'allait pas être un soir d'ennuis ! Ce soir c'est l'avant pleine lune... ce soir j'allais me sentir vivante comme jamais ! C'est fou tout ce qu'une lune peu me faire ressentir depuis que je suis garou ! Rien n'est comparable à la liberté que nous procure une bête. Bien que j'ai de la difficulté à géré quand elle décide de vouloir ce la jouer un peu trop féline. M'enfin ! Ce soir il n'y a pas de danger, aucune tentation ne m'entour ! Donc j'allais pouvoir me la jouer chatonne de gouttière tranquillement tout en continuant de visité la ville.

Je n'avais pas abandonner l'idée de trouver un endroit chaleureux .... et il faut dire aussi que je voulais vivre ma première avant pleine lune. Malgré le fait que je ne parle pas à grand monde ici , je veux voir de quoi à l'aire ce monde avant la naissance des pouvoirs lycans.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chelsea O. McCawley

avatar

Nombre de messages : 240
Localisation : Dans les bois
Emploi/loisirs : Chasser, danser, courir.
Humeur : Amusée.

MessageSujet: Re: Quand deux félines se rencontres (Chelsea)   Jeu 4 Mar - 21:54



    J’ai eu beaucoup de mal à accepter ma vraie nature, surtout à cause des conséquences que ça a eu sur ma vie. Je suis née comme tel, sans aucune gêne ou personne pour l’expliquer. Aujourd’hui je mets ça sur le dos du destin, auquel je crois dure comme fer depuis. Mes parents biologiques m’ont rejeté très jeune -à ma première pleine lune je suppose-. Rejetée est un grand mot : abandonnée conviendrait mieux. Bien qu’ils aient eu la décence de m’envoyer dans un pensionnat (c’est déjà mieux qu’à l’hôpital). Maintenant que je suis une femme mure et que je me mets à leurs place, je comprends. En tant qu’humaine si je voyais un magnifique bébé blond à bouclette se métamorphoser en léopard sous mes yeux, je prendrais mes jambes à mon coup. Peut-être que ma mère a eu un moment de lucidité et s’est dit qu’il fallait donner ce monstre à quelqu’un d’autre. Je n’ai jamais cherché à avoir de leurs nouvelles, et je pense que c’est aussi le cas de leur côté.

    Après avoir vagabondé de villes en villes, j’ai décidé de m’installer ici. Au début tout était provisoire mais j’ai fait des rencontres particulièrement intéressantes, ce qui m’a poussé à rester. Le surnaturel est extrêmement puissant ici : je croise tous les jours des espèces différentes. En effet, je travaille dans un bar qui on va dire, est fréquenté par la plupart des vampires de Shreveport. Toutes ces nouvelles choses qui me rassurent et me prouvent que je ne suis pas la seule à être différente. Vampires, sorciers, humains possédant des dons particuliers, lycans…. Soit, mais quand est-il des changelings ? À ma connaissance il n’y en a pas ici.

    Ca faisait un bon moment que je n’étais pas sortie le jour, privilégiant la nuit pour me dégourdir les pattes et voir Keziah, mon amant. D’ici un peu plus d’une journée, la lune se fera pleine, et je serais certainement avec lui pour en profiter. C’est un lycanthrope que j’ai rencontré je dois l’avouer, par hasard. Depuis nous sommes très proches et je passe depuis pratiquement toutes mes soirées avec lui. Bref, j’enfilai un short et un tee-shirt blanc. Jouer la carte de la simplicité de temps en temps, ça peut faire du bien.

    Le soleil n’était pas tout à fait couché, mais à cette heure-ci la forêt est déserte. Ce n’est pas comme l’endroit où je vivais auparavant. Ici pas de petits humains appétissants qui font du camping, pas de pécheur, pas de fêtard, rien que la nature et ma bête. Je sortis de mon petit appartement en vitesse et traversa la ville à pied. Pourquoi gâcher de l’essence alors que l’air frais ne peut-être que bonifiant ? J’entrai dans la lisière avec assurance et trouvait un petit coin tranquille pour me métamorphoser. L’influence de la lune est telle que ça se passe beaucoup plus rapidement et facilement. J’avais préalablement caché mes vêtements. C’est toujours mieux que de les garder et les retrouver en lambeaux, non ?

    Sous ma forme de léopard je me sens forte et libre comme jamais. Le monde n’est plus le même, les couleurs se modifient, mon angle de vision se fait plus grand. Mon instinct de prédateur accourut au grand galop quand une odeur particulière me chatouilla les narines. Ca sentait le félin à plein nez… Félin ? Ce n’était pas un léopard sinon je l’aurais reconnu tout de suite, mais quoi ? Sur mes gardes, je me faufilai discrètement dans un buisson jaunâtre, de façon à passer un minimum inaperçu. J’inspectai les environs : rien. Mais ça se rapprochait de plus en plus, je sentais des mouvements provenant du sol et du petit chemin non loin. Une masse noire traversa la clairière, reniflant le sol. Intriguée, je fis fonctionner tous mes sens, dans l’espoir d’en savoir plus. Ma vue me confirma que c’était une panthère, mon ouïe m’indiqua qu’elle était également sur ses gardes et mon odorat me guida jusqu’à l’hypothèse que c’était certainement une changelings. Oui une car ça sentait la femme et non l’homme. Ici ? Je restais feutré dans mon petit buisson. On ne sait jamais ce qu’il pourrait se passer. Je n’espérais pas que l’animal soit sauvage ou de mauvaise humeur. Je n’avais pas envie de me battre ce soir…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hogward.forumdefan.com
 
Quand deux félines se rencontres (Chelsea)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand deux plumes... (Centon Victor Hugo/André Laugier)
» Quand deux vampires jouent au chat et à la sourie [pv Vell]
» Quand deux mésanges se mettent à table
» Blog, Carnet de Jean-Pierre Raffarin: Quand deux Présidents s'apprivoisent !
» Quand deux caractères opposés forment une équipe...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Archives RPG-
Sauter vers: