Partagez | 
 

 Rencontre surprise || PV Alex

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chelsea O. McCawley

avatar

Nombre de messages : 240
Localisation : Dans les bois
Emploi/loisirs : Chasser, danser, courir.
Humeur : Amusée.

MessageSujet: Rencontre surprise || PV Alex   Jeu 18 Fév - 6:52




    J’avais beau essayé de me tourner dans tout les sens, il n’y avait pas moyen de dormir. Mes jambes me démangeaient, mes envies m’agaçaient et tout mon self-control aller voler en éclat. Mon réveil indiqué minuit ; j’avais déjà passé toute l’après-midi en forêt à courir après un cerf, et mon début de soirée à airer dans les ruelles à proximité de mon appartement. Dans trois jours exactement, la pleine lune sera à son rendez-vous et je pourrais entièrement me « lâcher ». Mais en attendant je vivais un véritable cal vers. De plus, mon sentiment d’impuissance n’arrangeait rien. Je suis née avec cette bête au fond de moi et je la garderais jusqu’à ma mort. J’ai eu beaucoup de mal à m’habituer à elle plus jeune, et ait tenté désespérément de la renier. Or, ça n’a fait qu’aggraver les choses et rendre mes mutations difficiles. Depuis, je prends ça comme un cadeau de la nature qui m’est chère. Mon sang est mi-changelings mi-humain. C’est surement le destin qui a décidé que j’étais faite pour être ainsi, puisqu’aucun de mes deux parents n’avaient ce genre de gêne, du moins d’après le peu que je connaisse d’eux. Quand ils m’ont vu me transformer, ils m’ont abandonnés à mon sort, dans un pensionnat médiocre au Texas, loin notre maison. Jamais je n’ai cherché à reprendre contact, jamais je ne voudrais les revoir, ce sont des inconnus pour moi, rien de plus.

    Mes « années pensions » se sont donc très mal passées. Toujours seule je devais me cacher des autres, sous peine qu’on me découvre et veuille m’emprisonner ou bien pire : me tuer. Un jour, un groupe de petites minettes m’ont surprise en train d’éventrer une souris morte et ont appelé les gérants. Ceux-ci ont fait venir un exorciste –je ne vois pas pourquoi d’ailleurs- mais ça n’a rien donné. Lorsque j’ai surpris une conversation où ils prévoyaient de m’envoyer en asile psychiatre, je me suis enfuie. Alors âgée de seize ans, je vagabondais de ville en ville, me nourrissant de petits animaux. J’ai appris à rester seule et pendant un an, je n’ai adressé la parole à personne. J’étais devenue insociable jusqu’à ce que je me retrouve à Bossier City, où je rencontrai d’autres gens comme moi. L’espoir revit à l’intérieur de moi, me disant que je n’étais pas si unique que ça et que je pouvais parler de ce que j’étais avec d’autres. Les changelings que j’ai rencontrés là-bas m’ont conseillé un bon endroit où loger : Shreveport. Ils me prêtèrent de quoi m’habiller et paraitre potable… de brave gens.

    En quelques heures de courses j’étais arrivée là-bas. Je n’avais pas voulu la « voiture » qu’il me proposait car habituée, le chemin en pleine air me convenait grandement. Bien que ça ne m’empêche pas aujourd’hui de posséder une vieille Camaro, que je sors pour les grandes occasions. D’ailleurs au lieu d’essayer de trouver sommeil, je ferais mieux d’aller dans un bon petit par où siroter quelques verres. Je voulais éviter ceux de Shreveport où je risquerais de trouver pas mal de monde. Il me fallait un endroit calme et paisible. Un seul endroit me venait en tête : Le Merlotte’s. Il se trouvait à Bon Temps, petite ville à une vingtaine de kilomètres de là. J’avais déjà entendu des clients au Fangtasia parlé de cet endroit. C’était l’occasion de voir si ma vieille Chevrolet était toujours en état. Je m’habillai convenablement avec un short et un débardeur puis descendit les deux étages qui me séparaient de la « terre ferme ».

    En embrayant deux fois, je réussis à faire démarrer l’engin. Il faudra que je pense à la faire réparer un de ces jours ; J’avais entendu parler d’un garage au bout de la ville… j’y ferai un petit tour les jours suivants. J’ouvrais les deux fenêtres de l’avant à fond, pour sentir l’air me fouetté la figure. La nature sentait si bon… Il me fallut quinze minutes pour arriver à destination. Je me garais sur le parking et sortit pour me rendre vers le bar. L’endroit était tout à fait typique. Quand je poussais la porte pour rentrer, plusieurs odeurs se mélangèrent : celle de l’alcool, de la viande, des humains et des vampires. Je trouve que c’était bien que tout le monde se mélangent car la discrimination des « non-humains » est pitoyable. Je cherchais une place où m’assoir quand je vis à une table, un visage familier : Alex. C’est un jeune humain que j’ai rencontré il n’y a pas longtemps. C’est bizarre mais je n’ai pas envie de jouer avec lui comme avec les autres. C’est comme si je l’appréciais vraiment… que je cherchais perpétuellement à le protéger. En même temps, il est si fragile… Je me dandinais jusqu’à la table 8, où il se trouvait. Il m’avait vu et me regarder avec des yeux pétillants. Je déposais un baiser furtif sur sa joue et m’assis en face de lui.

    « J’espère que tu n’attends personne » dis-je après mure réflexion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hogward.forumdefan.com
Alex Parker

avatar

Féminin Nombre de messages : 63
Localisation : Bon Temps
Emploi/loisirs : Cherche un emploi
Humeur : Pas si mauvaise

MessageSujet: Re: Rencontre surprise || PV Alex   Ven 19 Fév - 4:25


Rencontre Surprise


Cela faisait environ un mois que j'étais arrivé à Bon Temps. Déjà un mois qui s'était écoulé. Les deux premières semaines avaient été plutôt longues et pénibles mais ensuite, tout s'était enchaîné. J'avais d'abord rencontré Amande, avec qui j'avais vécu une aventure pas banale, avec son bel accent français. À la suite, nous étions devenus amis malgré son jeune âge. Elle avait une très belle maturité qui faisait que je me sentais bien auprès d'elle. Puis je m'étais finalement trouvé un boulot dans une autre ville, Shreveport qui était situé pas très loin de la petite ville dans laquelle j'habitais. Je devais faire un peu de route pratiquement à tous les jours mais ça ne me dérangeait pas trop. Un boulot de mécanique: un rêve qui se réalisait pour moi. Avec en prime un nouvel ami que j'aimais bien qui travaillait avec moi. Nous nous étions découvert beaucoup d'affinités en discutant. Tout roulait beaucoup mieux que je le pensais au début. Tout s'était placé rapidement et ce, sans le moindre effort. J'apprenais à apprécier un peu plus le village de la Louisiane. Chaque jour passait rapidement et il semblait que je découvrais quelque chose de nouveau à toutes les fois. Une rue, un magasin, une nouvelle rencontre... D'ailleurs, en parlant de rencontre...

Je songeais de plus en plus à habiter Bon Temps à cause d'une recontre. Une personne... Une fille plus particulièrement. Une vraie belle fille comme on en voit peu souvent. Je l'ai rencontré au Fangtasia, un bar plus réservé aux vampires qu'aux humains. J'étais entré là un peu craintif mais finalement tout s'était bien déroulé. De plus, j'étais sorti de là avec un numéro de téléphone: le sien. Ses long cheveux blond dorés et ses yeux pétillants couleur marrons m'avaient tout simplement fait craquer. Et puis elle avait l'un de ces sourires... Inoubliable! Je l'avais abordé de façon maladroite, conscient que je n'avais sans doute aucune chance avec une pareille beauté. Mais j'étais comme ça: je devais tenter le coup. Bien entendu, on m'avait plus souvent envoyé balader qu'autre chose... Cependant, je tentais de rester positif. Ce n'était pas toutes les belles filles qui avaient les mêmes goûts, non? J'étais moi-même le premier à avouer que physiquement, je n'étais pas une beauté américaine typique. Ma peau, blanche comme un drap, ne m'aidait pas beaucoup. La majorité des gens avaient de la difficulté à me croire lorsque je disais que j'étais natif de Las Vegas et que j'y avais vécu pendant plusieurs années. Avec raison. Pourtant, je ne mentais pas. Je dois avouer que mon corps n'était pas tellement avantageux non plus: je n'étais nullement musclé et n'avait jamais tenté de l'être non plus. J'étais plutôt maigre pour un garçon de mon âge. Mais j'étais comme ça et je n'avais pas envie de changer. Je m'aimais comme j'étais. Si ce n'était pas assez bien pour la fille alors tant pis. Mais celle là n'était pas comme les autres. Au lieu de me rejeter, elle m'avait répondu en souriant. Puis nous avions discutés toute la soirée de tout et rien. J'avais l'impression de rêver mais pourtant non... Puis lorsque vena le temps de se quitter, elle me glissa son numéro de téléphone dans ma poche que je découvris seulement lorsque j'arrivai chez moi. Son nom: Chelsea.

Je l'avais téléphoner quelques fois et nous pouvions passé plusieurs heures au téléphone sans jamais se lasser. Moi qui n'aimait pourtant pas parler dans ce truc de fille! Mais bon, qu'est-ce qu'un mec ferait pas pour plaire à celle qui tient son coeur? Parce que oui, j'éprouvais déjà des sentiments pour elle. Naturellement, je ne lui en glissais pas un mot mais elle devait bien s'en douter par mes gestes envers elle. Je ne voulais pas lui faire peur mais surtout, je ne tenais pas à briser l'amitié qui c'était créer entre nous. Tout ça en si peu de temps... Néanmoins, je n'étais pas du tout déçu de cette amitié et encore moins d'elle.

Ce soir là, j'eus envie de sortir un peu pour me changer les idées. Rester dans mon appartement était sûrement la chose que je détestais le plus. Je voulais toujours être en mouvement pour voir du monde, faire quelque chose. Être enfermé me donnait la forte impression de ne rien faire de ma vie. Même si c'était seulement pour me reposer. Il y avait des endroits pour ça. Comme le Merlotte's, un pub que j'affectionnais particulièrement. Pas de discrimination et un acceuil chaleureux. De la super bonne bouffe en plus. Les gens étaient habitullement sociable et les serveuses étaient très gentilles. Un endroit typique de campagne mais oh combien agréable. Je rencontrais souvent des connaissances qui, peut-être au fil du temps, deviendraient des amitiés durables.

J'avais déjà une table préférée: la 8. J'ignorais pourquoi mais c'était là que m'avais conduit mes pas la première fois que j'étais entré. Puis c'était resté, comme une habitude. Heureusement pour moi, elle était toujours disponible lorsque je venais faire mon tour et personne ne me l'avait jamais réclamée. J'avais également prit l'habitude de toujours commandé les côtes levées que je trouvais excellente. Justement, j'étais assis à cette table, avec mon assiette devant moi. Je levai un peu les yeux pour prendre mon verre de bière quand soudain, j'arrêtai tous mes gestes comme si un policier viendrait de me prendre sur le fait. C'était elle. Chelsea. Elle venait tout juste d'entrée. D'ailleurs, après m'avoir reconnu, elle se dirigea directement vers moi, se dandinant comme si elle tentait de séduire les autres hommes autour.

Mon coeur ne fit qu'un tour. Maladroitement, j'attrapai la serviette qui était à mes côtés pour m'essuyer la bouche frénétiquement. Pas question que j'aille de la sauce à côtes levées sur le bord des lèvres! Elle s'approcha et me donna un baiser sur la joue avant de s'assoir en avant de moi. Son baiser m'avait littéralement fait fondre mais je tentai de ne rien démontrer.


-J'espère que tu n'attends personne.

-Non non pas du tout! répondis-je d'une voix précipitée comme si elle s'apprêtait à partir. Je mangeais seulement un morceau... J'avais envie de relaxer en prenant un bon repas alors... Il n'y a pas meilleur endroit que le Merlotte's pour ça!

Je pris finalement mon verre de bière avant de boire plusieurs petites gorgées tout en la regardant discrètement. Cette fille n'était pas comme les autres. Quelque chose au fond de moi me le disait. Pourquoi était-elle assise là, à ma table, alors que je sentais plusieurs regards jaloux se poser sur nous? Il y avait des mecs pas mal plus beaux que moi ce soir là au pub. Pourtant c'était moi qu'elle était venu voir, un baiser en prime. Non, elle n'était pas comme les autres que j'avais déjà rencontrée.

-Tu as faim? Tu pourrais manger avec moi si tu veux! Aller, je t'invite!

Je lui fis un sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/forum.htm
Chelsea O. McCawley

avatar

Nombre de messages : 240
Localisation : Dans les bois
Emploi/loisirs : Chasser, danser, courir.
Humeur : Amusée.

MessageSujet: Re: Rencontre surprise || PV Alex   Ven 19 Fév - 15:35



    En réalité, j’aurais pu choisir de rester avec un autre garçon que lui ce soir, de faire comme si je ne l’avais pas vu. Mais ce jeune homme si simple avait un petit quelque chose, ce quelque chose qui m’a fait changé d’avis sur lui. Je me souviens la première fois où je l’ai vu entrer dans ce bar. Il ne se sentait pas à sa place et ce sentiment m’a touché. J’ai passé toute une partie de ma vie à me demander si j’étais réellement faite pour vivre et si ma place était ici. Bien sur pour lui ce n’était pas les mêmes circonstances mais pour moi, ça n’avait pas d’importance. En tant que serveuse dans un bar aussi réputée que le Fangtasia, beaucoup d’hommes m’ont déjà accosté. Certains conscient de ce que j’étais et d’autres non, ce qui leurs a coûté cher… Pour la plupart j’ai refusé, ou je les ai même ignorés. Je n’aurais pas voulu entrainer une bagarre pour de simples mots vulgaires sortis précipitamment de ma bouche. Quand j’ai vu Alex s’approcher et hésiter à m’aborder, j’ai trouvé ça tellement touchant que j’ai entamé la conversation avec lui. Je pense que c’est parce qu’il y est allé avec délicatesse, pas comme les autres. Rares ont été ceux aussi doux avec moi et même si je n’en vaux pas la peine, c’est émouvant.

    Parler avec lui a été un vrai bonheur. Bien entendu je ne lui ai pas raconté des choses par rapport à ma bête, mais par rapport à moi, et moi seule. Qu’il me fallait des tartines de Nutella pour être de bonne humeur, que je me baladais toujours nue dans mon petit appartement, que je dormais avec un pingouin, Sigmund. Bref, toutes ces petites choses insignifiantes mais tellement drôle. En partant, je voulais le revoir, et de nouveau parler avec lui. Grande première que je considère un humain comme « quelqu’un de mon entourage ». J’avais griffonné en vitesse mon prénom ainsi que mon numéro sur un morceau de papier puis l’avais glissé dans sa poche. J’avais eu l’agréable surprise de recevoir presque tous les soirs des appels de lui. C’’était devenu comme un petit rituel. En rentrant je m’affalai devant la télé, le fixe à côté de moi. Et dis que celui-ci sonner, j’attendais toujours trois sonneries avant de décrocher, histoire qu’il ne pense pas que je suis une accro du téléphone. Et c’est vrai que jamais je n’ai eu des conversations aussi longues qu’avec lui à travers la petite boite noire. D’habitude elle sert juste à appeler le serveur de pizza.

    Je savais pertinemment que les autres hommes dans la salle étaient en train de jeter des regards noirs à Alex et je ne pu m’empêcher de me tourner vers eux, faisant ressortir un maximum mon expression féline. Pas dans le but de les séduire, mais comme pour dire « tu ne le toucheras jamais et moi non plus ». Le baiser sur la joue était une sorte de bonjour. De plus, je suis une fille très tactile et j’aime bien avoir un contact avec les autres. Le sang dans mes veines me brulait… la pleine lune approchait. C’était dangereux et pour lui et pour moi de rester ensemble mais je pouvais le faire, je pouvais tenir. Des images noyèrent mes yeux, j’avais envi de me blottir contre son corps frêle et ne plus bouger. Il me répondit mais je n’entendais plus rien, hypnotisé par mes pensées. Je dus faire un effort monstre pour revenir à moi.

    -Tu as faim? Tu pourrais manger avec moi si tu veux! Aller, je t'invite! Me dit-il un sourire aux lèvres.

    Je voulais, je voulais tellement mais un moment ou à un autre je devrais muter et je ne veux pas qu’il me voit. Il ne ressentira plus la même chose, je serais seule devant mon téléphone le soir et il me manquerait trop. Comment une présence humaine peut-elle être si importante à mes yeux ? Je lui répondis d’une voix apaisée :

    « Oui j’ai une faim de loup. J’accepte avec plaisir alors ! »

    Mon dieu il fallait que j’arrête de faire des sous-entendus pareils. Il appela une serveuse qui me donna la carte des menus. Il ne fallait pas que j’avale devant lui tout ce que je mange d’habitude, ça allait paraitre louche. J’optais pour un hamburger (steak saignant) et ses accompagnements. Il n’y avait pas trop de bruit, en tout cas pas assez pour qu’on se crie dessus pour s’entendre. Je le voyais devant son assiette, sans la toucher. Il devait surement attendre que la mienne arrive.

    « Mange ça va être froid » lui dis-je sur un ton d’amusement.

    J’observais le fond de ses yeux et l’une des choses qui me plaisaient chez lui était également ce fond sincère.


Dernière édition par Chelsea O. McCawley le Sam 20 Fév - 14:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hogward.forumdefan.com
Alex Parker

avatar

Féminin Nombre de messages : 63
Localisation : Bon Temps
Emploi/loisirs : Cherche un emploi
Humeur : Pas si mauvaise

MessageSujet: Re: Rencontre surprise || PV Alex   Sam 20 Fév - 6:28

Elle était assise devant moi, à ma table (du moins la table que je m'appropriais la plupart du temps) et je n'arrivais plus à garder mon attention sur mon assiette de côtes levées qui était pourtant plus que délicieuse. Elle n'était là que depuis quelques secondes et déjà les regards des jaloux étaient sur nous. Plutôt sur moi. Mais à vrai dire, je m'en foutais royalement. Tant qu'elle m'accordait de l'attention, le reste m'importait peu. En parlant des regards des autres... Elle aussi s'en était apperçue. D'ailleurs, elle s'était empressée de les regarder à son tour, comme pour les envoyer balader. Voulait-elle me protéger? C'était un geste touchant de sa part mais je savais très bien me défendre seul. Encore plus lorsque j'étais en la présence de celle qui me faisait tourner la tête.

Oh Chelsea si tu savais...

J'attendais toujours une réponse à l'invitation que je lui avais lancée. J'espèrais de tout coeur qu'elle réponde oui. Manger seul dans un resto pub, c'était plutôt ennuyant. Habituellement, quand je venais, je rencontrais toujours quelqu'un que je connaissais. Par contre, ce soir là, c'était différent. Il y avait plusieurs personnes mais aucun visage connu. J'étais plutôt content de l'arrivée de Chelsea. Je souhaitais qu'elle reste avec moi pour parler de tout et rien, comme à notre habitude. Au lieu d'un coup de fil c'était en direct. Beaucoup mieux. Le simple fait de la voir me rendait fou de joie comme si j'avais eu une bonne nouvelle ou comme si j'avais soudainement gagné la loterie. Il ne me fallait pas grand chose pour me mettre de bonne humeur. C'était dans mon tempérament.


-Oui j’ai une faim de loup. J’accepte avec plaisir alors !

À sa réponse, je souriai d'avantage. Elle ne pouvait me faire plus plaisir. Enfin... Il était vrai que j'avais quelques idées en tête mais... Plutôt physique. Disons simplement que je n'aurais pas dit non si elle aurait voulu venir chez moi après ce souper... Qui sait? Peut-être cela se produirait-il? En attendant, je n'espérais pas trop. C'était déjà un bon début qu'elle veuille bien rester manger avec moi. De toute façon... Pourquoi serait-elle venue au Merlotte's si ce n'était pas pour se nourrir... La musique était plutôt du genre western et la table de billard était toujours prise. Elle qui n'habitait même pas Bon Temps si ça se trouvait... Alors peut-être s'était-elle risquée juste pour me voir? Cette idée me donnai encore plus le sourire. Et si je me donnais des faux espoirs...? Arf je me posais trop de questions.

Sans plus tarder, j'appelai une serveuse qui vient aussitôt à notre table. Une petite blonde du prénom de Sookie si je ne me trompais pas. C'était d'ailleurs elle qui avait prit l'habitude de me servir lorsque je venais au Merlotte's. Je ne me plaignais pas: elle était souriante, gentille et serviable. Une très bonne employée. Son patron devait être fier d'elle. Enfin bref, elle donna à Chelsea la carte des menus. Tant dis qu'elle choississait son repas moi je me contentai de la regarder. D'ailleurs je n'avais pas détaché les yeux de son joli visage, comme si j'étais hypnotisé par sa beauté. Je me trouvais stupide mais je ne pouvais faire autrement. Rare étaient les filles qui arrivaient, par leur simple beauté, à me faire garder leur attention sur elles. Naturellement. Sans mot ou sans geste. Juste le fait d'être là en ma présence. Je voyais ses yeux bouger de gauche à droite tant dis qu'elle lisait et je trouvais cela fascinant. Pourtant, qu'est-ce qu'il y avait de passionnant là-dedans? Pour un être ordinaire, rien. Mais pour moi, c'était tout. Ce que je pouvais être stupide parfois...

Chelsea fit finalement son choix qu'elle dit à la petite serveuse blonde, qui reprit sa carte des menus avant de partir en direction des cuisines. Je souriai de nouveau à la fille de mes rêves lorsque nous nous retrouvâmes seuls à nouveau. Je n'avais pas touché mon assiette depuis son arrivée, totalement concentré sur cette femme qui faisait littéralement fondre mon coeur à chaque secondes qui passaient. D'ailleurs, elle remarqua cela.


-Mange ça va être froid.

Je fus surpris de cette remarque. D'un sens, elle n'avait pas tord. Je n'avais pas envie de manger, je voulais l'attendre. Mais d'un autre côté... Des côtes levées froide... Déjà que ça faisait un moment que j'avais mon assiette... Et si je ne mangeais pas, elle me trouverait sûrement ringard... J'optai finalement pour l'option de continuer de manger mon repas. Sauf que je le ferais plus lentement, question de ne pas la laisser manger seule non plus lorsque son assiette serait arrivée. Je n'étais pas un gentlemen dans l'âme mais j'avais au moins des bonnes manières. L'une des rares choses que mes parents m'avaient enseignés, les jours où ils étaient sobres.

-M'ouais, t'as pas tord miss.

Je continuai donc à manger, mais plus lentement, sans pour autant détacher mon regard du sien. Ses yeux marron étaient fixés sur mes yeux bleu gris pâle ce qui souleva quelques frissons dans mon intérieur. Sauf que je ne laissai rien transparaître. J'avais horreur de démontrer ce genre d'émotions. Pour moi, c'était comme démontrer de la féminité. Chose que je ne possédais pas, chose que je ne voudrais jamais posséder, chose que je ne posséderai jamais.

Le silence s'installa et le malaise aussi. De mon côté du moins. J'ignorais pourquoi mais en personne, ce n'était jamais pareil. Au téléphone nous avions du plaisir, la conversation coulait à flot et nous avions toujours quelque chose à nous dire. Tant dis qu'en direct, c'était un peu plus différent, délicat. Les histoires et les anecdotes me manquaient comme si soudainement je n'avais plus rien à lui raconter. Pourtant, nous nous connaissions tellement peu que ça aurait été plus facile. Mais c'était tout le contraire. Je pris une gorgée de bière, réfléchissant à ce que je pouvais bien lui raconter en attendant son repas d'hamburger. Discuter de banalité. La spécialité du monde en général. Parler de pluie et de beau temps...


-Alors... Parle moi un peu de ta journée! Qu'est-ce que tu as fait de bon aujourd'hui?

Nul mais c'était mieux que rien du tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/forum.htm
Chelsea O. McCawley

avatar

Nombre de messages : 240
Localisation : Dans les bois
Emploi/loisirs : Chasser, danser, courir.
Humeur : Amusée.

MessageSujet: Re: Rencontre surprise || PV Alex   Lun 22 Fév - 20:38



    Je n’avais pas pris la peine d’observer attentivement les lieux, le regard jusque là rivé sur Alex. Il y avait un long bar où s’activait les serveuses, dont l’une qui essuyait les verres. Mon boulot me manquait… vivement que cette lune soit passée et que je puisse retrouver le Fangtasia ainsi que tous ces petits plaisirs. De la table qu’avait choisi le jeune homme, je pouvais également apercevoir une partie de la cuisine, grâce au comptoir ouvert où reposer sur le dessus des assiettes fumantes. Les tables étaient dans des espèces de boxe, ce qui donnait un petit air « western » au restaurant. L’ambiance et la décoration était typique mais il y avait quelque chose en plus, qu’on ne trouve pas partout. Mon odorat surdéveloppé me conduit jusqu’au fond de la salle où un petit groupe de vampire jouaient au billard. Je ne les avais jamais vu pratiquer ce jeux mais de nos jours, qu’est ce qu’il n’est pas possible de voir ? Pas grand-chose … Les humains n’avaient pas l’air de se soucier d’avantage de leur présence, ni Alex. Et pourtant pas besoin d’être n’importe quel créature qui puisse les sentir, ça se voyait à leur teint blanchâtre. Je n’étais pas encore habituée à ce que tout le monde en connaisse autant sur l’existence des non-humains. Une question me turlupinait depuis mon arrivée ici : Comment cela est-il arrivé ? Bref, maintenant je me demandais si je pouvais parler de ce que j’étais sans aucune gêne à Alex ? Peut-être trouverait-il ça « normal » ? Parce que c’était évident qu’avec cette lune mon désir s’accentuait… Le seul problème, c’est qu’il était trop fragile pour supporter une relation sexuelle avec moi, mais les préliminaires étaient faisables.

    Ma « première fois » s’est déroulée avec un humain. Ca s’est très bien passer pour moi, mais pas pour lui. Je ne me suis pas maitrisée et il en est mort. Depuis, ça ne s’est passé qu’avec des êtres surnaturels. Peut-être réussirais-je à me maitriser ? Je ne sais pas. En tout cas, il fallait que j’arrête de penser à ça… Il m’extirpa de mes pensées en me demandant :


    -Alors... Parle-moi un peu de ta journée! Qu'est-ce que tu as fait de bon aujourd'hui?

    À vrai dire, je n’ai rien fait de la journée… J’ai tendance ces temps-ci à sortir le soir et dans des lieux peu côtoyer. Je lui répondis franchement :

    « Comme d’habitude ces temps-ci j’ai flâné dans mon appart’. Donc rien de spécial, et toi ? »

    Je me doutais bien que mon plat allait mettre du temps à être servi, il n’y avait pas beaucoup de monde mais de gros estomac. La musique de fond était entrainante et j’eus soudain une folle envie de danser. La fièvre lunaire pulsait dans mes veines et me bouger l’atténuera certainement. J’attendais impatiemment qu’Alex finisse son assiette mais il mangeait lentement, trop lentement. Je me demandais même s’il ne le faisait pas exprès, par respect pour ne pas me laisser manger seule.

    « Dépêches-toi de finir ça j’ai une idée »

    Je sais que j’ai tendance à donner des ordres mais je suis dans la catégorie « dominante » de mon espèce ce qui inclut des phrases à l’impératif. Des fois je le fait exprès, des fois non. Avec lui ça venait tout seul et il fallait que je fasse attention. J’attendis comme une gentille petite fille qu’il finisse son plat. Il avait redoublé l’allure, curieux de savoir ce que je lui préparais. Je fermai les yeux, jusqu’à ce que je j’entende un bruit de couvert. J’ouvrais un œil pour le voir me montrer son assiette vide. J’espérais qu’il n’avait pas mangé trop vite car son estomac allait remuer. Je me levai et lui tendis la main, pour l’entrainer au milieu des tables où il y avait de la place. Il semblait anxieux, je n’allais pas le dévoré … Quoi que. Je me retournai de façon à ce que mon dos soit contre le devant de son corps. Je déposai ses mains sur mes hanches et commençai à me dandiner, sous les regards curieux des autres clients.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hogward.forumdefan.com
Alex Parker

avatar

Féminin Nombre de messages : 63
Localisation : Bon Temps
Emploi/loisirs : Cherche un emploi
Humeur : Pas si mauvaise

MessageSujet: Re: Rencontre surprise || PV Alex   Mar 23 Fév - 3:57

Tout juste avant de lui demander ce qu'il lui était arrivé dans sa journée, je remarquai qu'elle regardait sans cesse la table de billard, qui se trouvait à l'extrémité du pub. J'y jetai discrètement un coup d'oeil afin de savoir ce qui avait capté son attention. Une bande de vampires y jouaient de façon ordinaire, comme s'ils étaient humains. À vrai dire... Ils avaient déjà été humains avant d'être comme ils étaient. Des morts vivants embulant. Je n'avais rien contre eux: tant qu'ils ne me faisaient pas de mal ou qu'ils ne tentaient rien contre moi, je ne voyais pas d'inconvéniens à leurs existances. Depuis leur apparition, deux clans s'étaient formés chez les humains: ceux qui étaient comme moi, c'est-à-dire un peu dérangé au début mais qu'ils ont fini par accepter cette différence. Le deuxième groupe, plus fermé ou encore aillant vécu de mauvaises expériences, on plutôt préféré leur faire la guerre. Pour ma part, je trouvais que c'était une très mauvaise idée car les vampires surpassaient les humains en tout point: leur rapidité, leur force, leur pouvoir d'hypnotiser leurs victimes par un simple regard... Je m'étais beaucoup renseigné sur le sujet lorsque j'avais appris la nouvelle. Disons simplement que je n'avais pas envie de finir comme eux ou encore pire: mort. Ma vie d'humain me plaisait bien et en aucun cas je n'aimerais être transformé de quelconque façon. Si ça trouvait, il y avait aussi des loup-garous et autres monstres sur cette Terre. Pourquoi pas? Après les vampires, les autres qui suivent. Moi en tout cas, je n'aurais aucune surprise d'apprendre cela.

-Comme d’habitude ces temps-ci j’ai flâné dans mon appart. Donc rien de spécial, et toi ?

Je réfléchissai pendant quelques instants à la réponse que j'allais lui donner. Moi non plus je n'avais rien fait de spécial. Étant le week-end, je n'avais évidemment pas travaillé. Ma journée n'avait pas été plus palpitante que la sienne finalement. Mais j'étais tout de même sorti. Rien qui ne sortait de l'ordinaire par contre.

-Pas grand chose de spécial moi non plus, c'était plutôt tranquille...

Ma tentative de faire la conversation avait lamentablement échouée. Nos réponses n'avaient pas été assez élaborées pour faire quoi que ce soit d'autre. Je devais continuer de réfléchir pour nous trouver un meilleur sujet de conversation. La pluie et le beau temps... Nous avions dépassés cette étape depuis belle lurette déjà. C'est sûr, à force de parler une ou deux heures tous les jours au téléphone...

Je retournai une frite dans mon assiette plusieurs fois, réfléchissant à un sujet un peu plus palpitant lorsque soudain, elle me dit d'une voix décidée:


-Dépêches-toi de finir ça j’ai une idée.

Une idée? De quoi voulait-elle parler...? En tout cas, cela souleva plusieurs questions en moi. Voulait-elle déjà partir alors qu'elle n'avait même pas encore eu sa commande? Elle venait de me donner un ordre et même si habituellement je ne m'aurais pas laisser faire... Je n'eus d'autre choix que de terminer mon repas en vitesse tant dis qu'elle avait fermer les yeux... Je détestais au plus au point me faire dominer. En particulier par une fille. Mais quand il s'agissait de celle dont j'éprouvais des sentiments... La situation était différente, délicate. Je terminai donc mon repas plus rapidement que prévu. Tant pis pour les bonnes manières puisqu'elle ne semblait pas en vouloir de ma part. J'avais manger si vite que je n'avais même pas eu le temps de goûter aux côtes levés. Cela me donna un peu mal au coeur mais je tentai de ne rien laisser paraître. Tout pour qu'elle soit heureuse et que j'aille son attention. Le mal physique, ça c'était pas très important. Quand une femme comme Chelsea vous accorde son attention, c'est tout à votre honneur alors que le reste passe en dernier.

Je déposai ma fourchette dans mon assiette vide, provoquant un petit bruit sec. Elle réouvrit les yeux et sembla satisfaite de la rapidité avec laquelle je m'étais attelé à la tâche. La jeune femme se leva et me tendis la main. Que voulait-elle faire au juste? Avec beaucoup de questionnement, je mis ma main dans la sienne, me levant à mon tour. Elle m'entraîna alors vers le milieu du pub, où les tables avaient été dégagée pour y aménager une petite piste de danse. À moins que c'était juste fait ainsi... J'avais déjà vu du monde, la majorité saouls, danser sur cette partie du plancher. Je ne savais pas pourquoi mais je commencai à me sentir très mal. Je n'avais aucun talent en danse et je détestais par dessous tout attirer l'attention sur moi. Même avec une belle fille. Je savais que trop que les regards jaloux allaient de nouveau se poser sur moi et lorsque je reviendrais seul au Merlotte's, les regards allaient devenir des paroles provocatrices.

Je m'arrêtai et elle se mis dos à moi, collant son corps contre le mien. Elle déposa mes mains sur ses hanches et commença à danser de façon presque lascive. Moi je ne bougeai pas du tout, regardant autour de nous. Comme nous étions les seuls sur la supposée piste de danse, nous attirions la majorité des regards sur nous, me mettant encore plus mal à l'aise. Bien entendu, la danse faite par Chelsea ainsi dont la façon nous étions positionnés ne me laissait pas indifférent, loin de là. Cependant la situation me laissait un peu froid. Pourquoi avait-elle fait ça...? Si je l'attirais vraiment physiquement pourquoi ne me montrait-elle pas ça en dehors? Du moins, pas dans un endroit public et pas de cette façon. Dans un bar ou une discothèque cela ne m'aurait pas dérangé. Mais dans un pub où l'on mange tranquillement... J'étais plutôt conservateur pour ce genre d'idées.


-Euh... Écoute, je suis vraiment mal à l'aise... lui murmurais-je pour que personne m'entende. Je préférerais qu'on retourne s'assoir si tu veux bien...

Comme si Dieu lui-même avait entendu ma prière, je revis la jeune serveuse qui avait donné la carte des menus à Chelsea, revenir à notre table avec son assiette.

-Regarde, ton plat est là...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/forum.htm
Chelsea O. McCawley

avatar

Nombre de messages : 240
Localisation : Dans les bois
Emploi/loisirs : Chasser, danser, courir.
Humeur : Amusée.

MessageSujet: Re: Rencontre surprise || PV Alex   Mer 24 Fév - 19:11



    J’ai eu tendance il y a longtemps à ne pas me faire remarquer pour que personne ne me prenne la tête. Or aujourd’hui, j’ai beaucoup changé et j’apprécie le fait que les regards se tournent et retournent après mon passage. Je peux peut-être paraitre trop excessive ou vantarde, mais c’était la simple et pure vérité. Le pire dans tout ça, c’est que j’aimais et j’en rajoutais encore plus. J’ai mis tellement de temps à me réhabituer à cet environnement humain, avec toutes ces lois et conditions… Je me suis pliée à toutes ces règles, mais en partie, je me suis libérée. La petite Chelsea qui n’osait pas s’exprimer et qui refuser sa vraie nature s’est envolée. Je ne pouvais pas continuer ainsi sachant que je désirais aller de l’avant. J’ai pris de bonnes comme de vieilles habitudes en m’épanouissant, dont le fait d’oublier que les humains étaient timides. Mais qu’est ce que ça peut faire au juste ? On a tous une seule vie, alors pourquoi pas en profiter un maximum ? Ce n’est pas parce que des yeux curieux se posent sur vous que c’est la fin du monde, non. Justement, pourquoi toujours rester tasser dans un coin, à rêvasser et parler tout seul. Il faut aller vers les autres, peut importe la raison ni les moyens. Pour ma part depuis que je recommence à côtoyer des gens, je me sens beaucoup mieux. À vrai dire, je serais même certainement tombée en dépression si le pard ne m’avait pas recueillie et réappris la vie en société.

    « Euh... Écoute, je suis vraiment mal à l'aise » me murmura-t-il doucement. « Je préférerais qu'on retourne s'assoir si tu veux bien. »

    De mon côté, je n’en avais rien à faire que les autres me regardent, et je pouvais même me nourrir de leur désir, ce qui atténuait la douleur qui coulait le long de mes veines. Je me rendais compte qu’Alex était mon opposé, mon contraire. Je voulais rester avec lui et essayer de calmer l’ardeur provoquée à cause de la lune et pour avoir voulu bien faire, voilà qu’il me rejetait. Je n’allais tout de même pas sauter sur lui en plein milieu du Merlotte’s. Et pourtant, mon besoin se faisait pressant. Je ne pouvais pas non plus aller chez lui comme si de rien était pour avoir des rapports de quelque soit la sorte. Je suis peut-être cachotière, mais pas menteuse. Je refusais de l’accompagner ne sachant pas si j’aurais la force de me contrôler ou non. Je voulais tellement… mais c’était dur. J’ai accepté depuis un certain temps l’animal qui vit au fond de mon être, et je ne peux pas faire comme s’il n’était pas là, même dix minutes. J’étais comme ça et je ne changerai pas. Ceux qui veulent de moi doivent m’accepter ainsi. J’étais vexée -de toute manière très susceptible- et m’écartai gentiment du jeune homme.

    « Regarde, ton plat est là »

    Et je pus presque voir inscrit sur son front « Merci mon Dieu ». Il ne voulait pas danser, très bien. De mon côté, je devais soulager la bête. La lune sera pleine dans quatre jours et je ne peux me permettre de l’ignorer. Les trois choses qui puissent éventuellement me satisfaire/détendre étaient : le désir des autres, le sexe ou l’alcool. Je n’allais pas commencer à afficher ce que j'étais, surtout devant Alex. Il me fallait à boire, et quelque chose de fort. Je ne peux pas dire que ce soit l’une des meilleures solutions mais ça me permettra au moins de penser à autre chose. Avec le reste de calme que je trouvais en moi, je lui dis poliment :

    « Tu me laisses 5 minutes ? »

    Sans attendre de réponse, je me dirigeais vers le bar. La jeune serveuse que j’avais vu tout à l’heure essuyait toujours les verres. Tous les autres clients sirotés leurs verres plus loin dans le restaurant à leurs tables, mais il y avait devant le comptoir des sièges. Je m’assis sur l’un deux et la jeune femme me demanda :

    « Je peux faire quelque chose pour vous ? »

    Je répliquai aussitôt :

    « Versez-moi ce que vous avez de plus fort, et dans plusieurs verres si c’est possible »

    Elle écarquilla les yeux et j’ajoutai :

    « S’il vous plait »

    Je pense qu’elle dut lire la détresse dans mes yeux car elle revint deux minutes plus tard avec quatre shooter rempli d’un liquide brun. Je lui souris et ne pris même pas la peine d’avaler le contenu gorgée par gorgée. D’un coup sec, je les vidais les uns après les autres. Des petits picotements firent surface dans ma gorge. La petite blonde me fixa toujours, l’air interrogateur. Je ne me retournai même pas pour voir si j’étais observée. Je ne pris pas la peine de regarder si Alex m’attendait ou s’il était parti. Quoi que cette idée me perturbait... Après avoir bu et rebu trois fois de nouveau, je retournai à la table 8. Mes yeux ne clignotaient pas, le sol ne tanguait pas mais mon humeur maussade était plus joyeuse et la douleur dans mon sang rempli d’alcool commença à s’atténuer. Il était toujours présent et un poids s'envola à l'intérieur de moi. Sans aucunes explications je me rassis et m’attaquai à mon assiette. Je pense que j’avais transgressé dans l’estime de jeune brun en face de moi, mais si j’avais un autre choix, je l’aurais saisi à la première occasion.

    J’ai entendu dire que les humains vomissent souvent après une bonne cuite. Pour ma part, ça ne m’est jamais arrivé. Je ne sais ni pourquoi ni comment mais les quelques hauts le cœur que j’ai déjà eu n’ont jamais fini en vomissements. Je n’avais donc aucuns soucis à me faire quant à la digestion de mon plat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hogward.forumdefan.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rencontre surprise || PV Alex   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rencontre surprise || PV Alex
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le dernier d'Alex Clarck
» réussir à 200% ma surprise et notre séjour
» MALEEV Alex
» Carreau Rodolphe (pas Alex)
» Interviex d'Alex Hermant sur MétéoBelgique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Archives RPG-
Sauter vers: